Quand la baleine dit « merci »

C’est une très belle histoire qui vient d’être publiée dans le quotidien de San Francisco.

Une baleine à bosse femelle s’était empêtrée dans une toile d’araignée de pièges à crabe et des lignes de filets de pêche. Elle s’était retrouvée littéralement ficellée par les filets qui tailladaient sa peau lorsqu’elle tentait de se débattre. Un pêcheur l’a découverte juste à l’est des Îles Farallon (à l’extérieur du Golden Gate) et a signalé sa présence par radio à un groupe d’activistes en faveur de la protection de la faune. En quelques heures, l’équipe de secours est arrivée sur les lieux et a décidé que le mamifère était en une si mauvaise posture que la seule manière de le sauver était de plonger et de sectionner les fils un à un. Les plongeurs ont travaillé pendant des heures avec des couteaux et l’ont finalement libérée. Une fois désengagée de ses entraves, la baleine a exécuté de « grands cercles joyeux » autour d’eux avant de se dresser devant chacun d’eux, tour à tour, pour les pousser très doucement avec l’une de ses pectorales. Comme si elle les remerciaient en leur « serrant la main ». C’est en tout cas l’interprétation qu’en on fait les secouristes qui ont témoigné de cette expérience comme étant la plus extraordinaire de leur vie.
Isabelle Alexandrine Bourgeois

Laisser un commentaire